Ce que je sais du darknet

avis-darknet

La première fois que vous avez entendu ce mot Darknet, vous pouvez dire Kezako ? Hacker, geek et tout ça, c’est courant. Mais ça c’est une découverte. Alors pour vous éclairer un peu sur ce sujet, je vais écrire cet article court. Le Darknet en fait, est la combinaison de deux mots, dark et net. On parle ici des pages que vous ne trouverez pas parmi les pages indexées par les moteurs de recherche, la face cachée de la toile. On estime environ 600 TO dans ce milieu sombre profond, des sites accessibles seulement avec le navigateur TOR. On peut retrouver dans les sites de ce réseau des scams, des sites qui vendent des drogues, du viagra, des armements, des prestataires de services de tueur à gage et bien d’autres encore.

Et comment faire pour y avoir accès ?

Pour les curieux qui veulent accéder à ce domaine sulfureux, il faut d’abord utiliser un VPN. Ensuite, il faut télécharger le programme appelé TOR et l’installer sur son ordinateur. Celui-ci permet de naviguer dans l’anonymat total et de visiter les pages cachées. En cliquant sur le lien Tor, on peut ensuite accéder à un répertoire de sites oignon. On  peut également discuter en ligne dans l’anonymat avec le service Tall. Masked. Pour rappel, seules les pages se terminant par oignon sont hébergés dans ce réseau non visité par les spiders ou robots ou par les internautes normaux. D’autres outils de recherche peuvent également fournir une mine d’informations. Citons entre autres Scirus, un outil de recherche, qui permet de fouiller parmi les sites proposant de données, des revues ou de brevets scientifiques. Il y a également USA.gov qui est une base de données impressionnante donnant accès direct au data du gouvernement des États-Unis, et des gouvernements locaux tels que la bibliothèque du Congrès … Sachez que dans ce « web profond », les utilisateurs n’emploient pas de devise USD, à la place, ils recourent à la monnaie virtuelle « bitcoins » qu’on utilise également dans certains casinos.

Pourquoi créer ce domaine ?

Au début, le Darknet est conçu pour aider les rebelles chinois à s’échanger entre eux sans être identifiés. La censure était en vigueur en Chine et pour passer l’information, il n’y a que ce moyen. Puisque les canaux habituels comme les réseaux sociaux et les mots de passe peuvent être identifiés et piratés, cette solution offre une alternative unique. Or, au fil des années, d’autres personnes (des colombiens) profitent de cet anonymat pour en faire un canal des trafics de drogue. Depuis, le domaine permet de mettre en ligne des sites e-commerce vendant des armes, des stupéfiants, des prestations de tueurs à gages cherchant du boulot. Et tout ce sans encourir les peines de la loi. En bref, c’est un peu le repaire de brigands de la toile. Les virus ne sont pas à exclure quand on s’aventure dans ce domaine et il faut aussi faire attention à ce qu’on télécharge là. Mais j’ai gardé le meilleur pour la fin car le réseau sert aussi de partage de données et de communication pour un putschiste qui veut renverser un régime ou pour un opposant politique victime d’une répression.

darknet-explications